bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques


2 Comments

Sur la platine (Décembre 2008 – I)

Encore un mois passé à toute vitesse, mais non sans quelques découvertes / confirmations:

Boom Pam: Puerto Rican nights: ou si Dick Dale (et sa guitare surf) s’était aventuré dans les Balkans et en Méditerranée. Avec un bon gros son de tuba pour ponctuer le tout.

Tagaq: Auk/blood: bientôt dans la Sélec 3, chant de gorge inuit contemporain. Album viscéral et aux ambiances fantomatiques.

Lydia Mendoza: The best of. La alondra de la frontera: la reine de la musique tejano, aux sonorités mexicaines un peu rétro.

Yom: New king of klezmer clarinet: un pochette digne d’une star de rock ou de techno, un clin d’oeil en fait à la personnalité excentrique et extravagante du clarinettiste klezmer Naftule Brandwein.

Erwan Keravec: Urban pipes: expérimentation sur les sons de la cornemuse, dévoilant toutes ses facettes.

Murat Aydemir: Murat Aydemir: solo de tanbur, dans des compositions et dans l’interprétation de grands maîtres.

Deux albums montrant la vitalité du folk anglais actuel: Faustus: Faustus et Spiers & Boden: Vagabond, tous deux sur l’excellent nouveau label Navigator. Nouvelle chanson traditionnelle anglaise.

Deux albums fantastiques pour la musique et pour les informations dans les livrets (et accessoirement pour leurs titres à rallonge): Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou: The vodoun effect 1972-1975. Funk & sato from Benin’s obscure labels (Analog Africa No.4): afro funk du Bénin basé sur des rythmes vaudous et Franco & le TPOK Jazz: Francophonic. Africa’s greatest. A retrospective vol. 1: 1953-1980: Franco et la rumba africaine dans toute sa splendeur.

La déception du mois:

Calypso Rose: Calypso Rose: annoncé comme le Buena Vista Social Club (aïe) du calypso, c’est finalement un album trop produit qui est bien plus reggae, ska ou soul que calypso.

Advertisements


3 Comments

Rodrigo y Gabriela, live

Ce dimanche 30 novembre, j’ai été voir Rodrigo & Gabriela à l’AB à Bruxelles. Le concert était sold out en quelques jours, ce qui m’a un peu étonné. Je ne me rendais pas compte du succès du groupe, succès qui est plutôt dû au bouche à oreille et à l’internet.

Ce duo mexicain, anciens membres d’un groupe de métal, sont des virtuoses de la guitare acoustique. Pas de flamenco, ni de musique traditionnelle de mariachis mais bien des airs inspirés de la scène rock, Metallica en premier. Rodrigo joue la mélodie, avec une succession de notes assez terrifiante, Gabriela marque le rythme, utilisant sa guitare comme percussion, ou soutient les airs de son partenaire.

C’était un concert très énergique avec un public bruyant, prêt à frapper dans les mains à tout moment et à crier au moment voulu, ce qui a un peu nui à la subtilité. D’ailleurs, au moment où Gabriela a joué en solo un morceau beaucoup plus calme  et retenu, une série de personnes a montré son ennui, criant ou quittant la salle.

Somme toute un bon concert, mais dont le public m’a un peu perturbé avec son enthousiasme sans limites.

Lien 1: Rodrigo et Gabriela expliquent leur technique de jeu sur le morceau Tamacun

Lien 2: photos sur flickr, d’où j’ai pris celle qui illustre ce billet


4 Comments

Musique psychédélique du monde: Amérique Latine

CD SF039 Latinamericarpet is a non-stop collage of vinyl artifacts culled from stacks of forgotten LPs of the 1960’s and 1970’s from Argentina, Brazil, Mexico, Peru, Chile, and Isle de Pascua (Easter Island). Although most of the tracks presented here were recorded during the peak of the psychedelic era in the late 60’s and early 70’s, this is not a collection exclusively packed with guitar group psychedelia. There are also pop and folkloric songs, children’s songs, odd instructional record excerpts, and a few other anomalies from our neighbours to the south.

Il y a moyen de trouver de la musique pop (très souvent psychédélique) des années 60-70 du monde entier. Voici la première partie d’une discographie par régions: je commence par l’Amérique Latine:

Latinamericarpet vol. 1: exploring the vinyl warp of Latin American psychedelia, du label Sublime Frequencies, avec la musique de Pierre et le Loup, des exercices de yoga, des expérimentations au synthé, des sons plus traditionnels aussi. Et puis une plage d’un groupe de l’Ile de Pâques !

du label Normal Records:

Love, peace and poetry: Brazilian psychedelic music

Love, peace and poetry: Latin American psychedelic music

Love, peace and poetry: Mexican psychedelic music

du label Vampi Soul:

– MARANATA, Maranata (Uruguay)

– TOTEM, Totem (Uruguay)

Back to Peru (Pérou)

et toute la discographie de OS MUTANTES au Brésil.

Si vous avez d’autres idées, la zone commentaires est là pour ça !