bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques


3 Comments

There’s a song in my head: “Somos pacifico”

Rubrique quelque peu oubliée mais qui est un bon prétexte pour parler de la sortie de l’album de Choc Quib Town, Oro, groupe colombien mêlant rythmes locaux et hip hop. Et surtout, je n’arrive pas à sortir cette chanson de ma tête alors que ce style de musique ne fait pas partie de mes favoris ! Ma note pour l’album: 7/10, parce que le groupe a réussi un album efficace et percutant et comporte le parfait hit de l’été. (World Connection, sur Grooveshark)

Advertisements


2 Comments

Et pourtant elles tournent / There’s a song in my head

Boebi’s de Berceuse Electrique me demandait quelles chansons j’écoute beaucoup pour le moment… Difficile à dire…

Comme je dois écouter beaucoup de disques pour le travail , je survole beaucoup, me limitant au pire des cas aux 60 premières secondes du disque ! D’autres retiennent mon attention, me font parfois danser sur ma chaise de bureau (c’est un bon signe en général) et une petite minorité prennent la voie de la maison pour une deuxième écoute. Et pas de troisième… A force de devoir écouter beaucoup de choses, une fois chez moi, j’ai souvent envie de silence (il n’y a d’ailleurs rien de pire pour moi qu’un musicien qui investit la rame de métro avec son Besame mucho ou autre mélodie rabâchée).

Parfois pourtant, des disques ou des styles restent dans mes oreilles et j’ai envie de les réécouter plus souvent. Mais pour le moment, je n’arrive pas à penser à grand chose, sauf peut-être Bad Things de Jace Everett… ça doit être à cause de la série True Blood dont c’est le thème principal. Bref de la country rock un peu paresseuse !

Un peu maigre comme réponse, mais ça me fait penser que ça fait longtemps que je n’ai pas écrit de rubrique “Song in my head” !

Je ne passerai pas le tag à 7 personnes comme le jeu l’exige mais je serais heureuse de lire vos listes, sur votre blog ou dans les commentaires.


2 Comments

There’s a song in my head (III): “Santa Baby”

Depuis quelques jours, une chanson de Noël traîne dans ma tête… Santa Baby… et c’est donc l’occasion de vous souhaiter un très joyeux Noël et une bonne année.

Santa baby, slip a sable under the tree,
For me.
been an awful good girl,
Santa baby, so hurry down the chimney tonight.

Santa baby, a 54 convertible too,
Light blue.
I’ll wait up for you dear,
Santa baby, so hurry down the chimney tonight.

Think of all the fun I’ve missed,
Think of all the fellas that I haven’t kissed,
Next year I could be just as good,
If you’ll check off my Christmas list,

Santa baby, I wanna yacht,
And really that’s not a lot,
Been an angel all year,
Santa baby, so hurry down the chimney tonight.

Santa honey, there’s one thing I really do need,
The deed
To a platinum mine,
Santa honey, so hurry down the chimney tonight.

Santa cutie, and fill my stocking with a duplex,
And checks.
Sign your ‘X’ on the line,
Santa cutie, and hurry down the chimney tonight.

Come and trim my Christmas tree,
With some decorations bought at Tiffany’s,
I really do believe in you,
Let’s see if you believe in me,

Santa baby, forgot to mention one little thing,
A ring.
I don’t mean on the phone,
Santa baby, so hurry down the chimney tonight,
Hurry down the chimney tonight,
Hurry, tonight.


5 Comments

There’s a song in my head (II): “La Paloma”

Comment ne pas avoir cette chanson en tête ? Elle doit être une des plus connues au monde… d’ailleurs il existerait plus de 2000 versions ! Quelques fous sont passionnés par le sujet: Kalle Laar a compilé des morceaux de tous pays pour le label Trikont. Il en est au 6e volume ! Sigrid Faltin et Andreas Schäfler ont écrit un livre et la première a réalisé un film. Le dvd est annoncé pour décembre 2008.

La chanson a été composée vers 1863 par Sebastian Iradier après une visite à Cuba. Il s’est inspiré des habaneras pour le rythme. Très vite, le morceau a eu du succès au Mexique, puis dans le monde entier, succès que son compositeur n’aura pas connu, étant mort peu de temps après dans l’anonymat en Espagne. Le texte change selon les continents mais les thèmes restent les mêmes: la solitude, la séparation, la nostalgie, l’amour et parfois même la mort. Pour se remettre l’air en tête si nécessaire, une version dégoulinante de romantisme par Sara Montiel se trouve ici.

La Paloma (domaine public)

1. Cuando salí de la Habana
¡Valgame Dios!
Nadie me ha visto salir
Si no fuí yo.
Y una linda Guachinanga
S’allá voy yo,
Que se vino tras de mi,
Que sí señor.
Refrain:
Si a tu ventana llega Una Paloma,
Tratala con cariño, Que es mi persona.
Cuentale tus amores, Bien de mi vida,
Coronala de flores, Que es cosa mia.
Ay! chinita que sí!
Ay! que dame tu amor!
Ay! que ven te conmigo,
Chinita, adonde vivo yo!
2. El dia nos casemos ¡Valgame Dios!
En la semana que hay ir Me hace reir
Desde la Iglesia juntitos, Que sí señor,
Nos hiremos à dormir, Allá voy yo.
(Refrain)
3. Cuando el curita nos eche La bendicion
En la Iglesia Catedral Allá voy yo
Yo te daré la manita Con mucho amor
Y el cura dos hisopazos Que sí señor
(Refrain)
4. Cuando haya pasado tiempo ¡Valgame Dios!
De que estemos casaditos Pues sí señor,
Lo menos tendremos siete Y que furor!
O quince guachinanguitos Allá voy yo

Une des versions qui m’a le plus marquée, c’est celle chantée par Jaco le perroquet sur le volume 4. Sigrid Faltin montre ici sa version préférée:

Et vous, laquelle choisirez-vous entre Hawaï, Zanzibar, les fanfares, le blues, le rock… ?


3 Comments

There’s a song in my head (I): “Lovesick blues”

Cela vous arrive-t’il aussi souvent d’avoir une chanson dans la tête et de ne pas pouvoir vous en débarrasser ? Chez moi, c’est fréquent. Voici donc une rubrique qui parle de ça (même si j’omettrai de parler des pires, du genre de Boys boys boys de Sabrina).

La chanson qui traîne dans ma tête cette semaine est un vieux morceau country/blues, Lovesick Blues, composé en 1922 par Irving Mills pour les paroles et Cliff Friend, un pianiste de vaudeville, pour la musique. Elsie Clark enregistra une première version pour Okeh fin 1922, Emmet Miller fit une première version en 1925, en yodelant, Bertha Chippie Hill le suivit en 1927, puis Emmett Miller grava une seconde version en 1928. C’est celle-là que j’ai écoutée récemment et qui m’a rappelée celle de Hank Williams, enregistrée en 1948 et fortement inspirée de la version de Rex Griffin de 1939. Le Lovesick blues de Hank Williams sera le plus gros succès country de l’année. Aahhh la voix grave de Hank Williams !!! (lien youtube ici)

Toutes ces informations, je les ai trouvées dans le livre de Nick Tosches, Country, texte rempli de références, passant souvent d’un sujet à l’autre, mais essentiellement sur les origines de la musique country (sur “les zones obscures”) et ses influences sur le rock’n’roll.


Lovesick Blues

by Irving Mills and Cliff Friend

I got a feelin’ called the blues,
Since my baby said good-bye
Lawd I don’t know what l’ll do
All I do is sit and sigh
That last long day she said goodbye
Well Lawd, I thought I would cry
She’d do me, she’d do you,
She’s got that kind of lovin’
Lawd, I love to hear her
When she calls me sweet daddy

Such a beautiful dream
I hate to think it’s all over
I lost my heart it seems
I’ve grown so used to you somehow
But I’m nobody’s sugar daddy now
And I’m lonesome, I got the lovesick blues

I’m in love, I’m in love with a beautiful gal
That’s whats the matter with me
I’m in love, I’m in love with a beautiful gal
But she don’t care about me

Lawd I tried and tried to keep her satisfied
But she just wouldn’t stay
So now that she is leavin’
This is all I say…
©1922 Mills Music, Inc (ASCAP)