bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Argentine (II) – tango

4 Comments

Le tango, une musique et une danse à la fois sensuelle, rythmée et pleine de passion. Masculine aussi. Et qui s’est répandue comme une trainée de poudre dans une grande partie du monde, de Paris à Istanbul, de Berlin à Helsinki. Des livres entiers ont été écrits sur le sujet, des milliers de disques ont été enregistrés. Et comme c’est un sujet relativement connu, je ne m’attarderai dessus avec un seul article, préférant consacrer les autres de cette série à des styles moins connus ou plus actuels.

Le tango est une musique urbaine, née à la fin du 19e siècle dans le quartier du port de Buenos Aires et mélangeant les traditions des différentes populations qui y vivaient ou y passaient, Européens fraichement immigrés, métisses, noirs et autochtones. Les influences viennent du flamenco, les mélodies d’Italie du Sud, de la habanera cubaine, des percussions africaines, des polkas et mazurkas européennes, de la contredanse espagnole et des milongas, les chansons des gauchos argentins. A l’origine, c’est une musique associée à la prostitution, où machisme et violence sont de mise. La danse a ce côté possessif et menaçant en même temps.

Le succès mondial vient avec Rudolph Valentino: dans The four horsemen of the apocalypse (1921), il joue le rôle d’un gaucho. Or un gaucho ne danse normalement pas le tango mais à Hollywood tout est possible.

Carlos Gardél (1) contribuera également à la popularisation du tango dans le monde entier. Sa carrière coïncide avec le premier âge d’or du style et avec le développement de la tango-canción dans les années 1920 et 30. C’est sa voix que l’on retient, une voix qui rime avec tango, une voix suave et arrogante en même temps.

Sus ojos se cerraron, issu du film El día que me quieras (1935):

Astor Piazzolla renouvelle le style dans les années 1960. Il crée un tango plein de passion et de sensualité, très intense et souvent très filmique. C’est un des premiers artistes de “musique du monde” dont j’ai écouté et aimé un album entier, The rough dancer and the cyclical night (2). Le morceau Finale (Tango apasionado) est utilisé dans le film de Wong Kar-Wai, Happy Together:

Je vous mets aussi un extrait d’un autre album, Tango: zero hour (3): Concierto para quinteto.

Je pourrais aussi vous parler du tango electronico à la Gotan Project, mais je suppose que vous avez déjà entendu ça !

Author: Sunalee

Cocktails and gardens. And some sewing and reading.

4 thoughts on “Argentine (II) – tango

  1. Le quartier où il est né, plus précisément, c’est celui de la Boca, soit le quartier le plus dangereux de Buenos Aires à l’heure actuelle. Le truc fun, c’est qu’au milieu de ce quartier où il est fortement déconseillé aux touristes de se rendre, se trouve une rue… touristique. Celle où est censé être né le tango, et où on peut trouver la Bombonera, le stade de Boca Juniors, le club de Maradona. Pour s’y rendre, c’est taxi obligatoire (pour les touristes), et policiers à chaque coin de rue qui balisent le chemin des touristes…
    Et pour la forme, petite anecdote sur Carlos Gardel (véritable idole en Argentine), il est né à Toulouse.

  2. Merci pour ces précisions ! J’avais en effet lu ça en cherchant mes informations.

  3. ah c’est marrant, the rough dancer… est sans doute aussi un des premiers albums de musique du monde à m’avoir vraiment marqué, découvert d’ailleurs grâce au film de Wong dans laquelle les morceaux sont incorporés magistralement.

  4. Comme quoi, un film peut faire découvrir des musiques ! D’ailleurs l’engouement pour la pop chinoise rétro est due aussi à Wong Kar-Wai.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s