bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Angola (IV) – kuduro

Leave a comment

J’aurais pu vous parler de Bonga ou de Waldemar Bastos, tous deux importants dans l’histoire de la musique angolaise mais je préfère développer un genre plus récent (et plus excitant). Le kuduro (littéralement “cul dur”) (1) est un style de musique qui est né aux alentours de 1990 à Luanda et Lisbonne. Cette musique électronique combine des éléments angolais comme la semba et le kizomba, des rythmes de la soca et du calypso des Caraïbes mais aussi de la techno et de la house. Les paroles sont en Portugais angolais ou dans un créole de Kimbundu et de Portugais. Il s’accompagne d’une danse frénétique qui s’inspire des danses locales mais aussi du hip hop. Certains mouvements désarticulés imitent des gestes que pourraient avoir des personnes amputées ou utilisant des béquilles et prothèses. Tony Amado dit avoir inventé cette danse en s’inspirant d’une scène du film Kickboxer avec Jean-Claude Van Damme (voici le clip d’origine) mais je me méfie un peu de ce genre d’explications. C’est le dj français Frédéric Galliano qui en 2006 a mis sur le devant de la scène occidentale ce style de musique avec ses compilations Kuduro Sound System.

Dog Murras – Kissonde, du kuduro angolais

Buraka Som Sistema- Hangover (BaBaBa), groupe basé à Lisbonne

Batida – Alegria: le groupe Batida mélange rythmes du kuduro à des samples de musiques des années 70, à de la semba et de l’electronica.

Rendez-vous lundi prochain pour les musiques d’Antigua-et-Barbuda !

Author: Sunalee

Cocktails and gardens. And some sewing and reading.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s