bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Afghanistan (I)

4 Comments

L’Afghanistan… le premier pays sur la liste… Un pays qui a connu la guerre à partir des années 1980 puis l’oppression des talibans qui ont banni la musique et détruit les instruments. Deux décennies plus tôt, dans les années 1960 et 70, cette région était au cœur de la route des hippies vers l’Inde et le Népal, un paradis pour fumeurs de haschich et opiomanes mais aussi pour quelques collecteurs de musique qui ont constitué l’essentiel des enregistrements de musique afghane. Deben Bhattacharya (1) y était déjà passé dans les années 50 et une expédition de la Gramophone Company (2) dans le Caucase en 1909 avait enregistré des musiciens d’Herat à Mari (Merv) au Turkménistan. Excavated Shellac donne plus de précisions sur les compagnies de disques présentes entre les années 1920 et 1950. Les disques plus récents ont été enregistrés en Europe ou aux États-Unis, à part quelques exceptions. Aujourd’hui, cela commence à changer et le marché local est envahi de cassettes et cd importés depuis Peshawar au Pakistan par les Afghans en exil. Les musiciens eux aussi reviennent et la télévision et la radio ont recommencé à émettre de la musique. Étant au carrefour de plusieurs civilisations, les traditions musicales sont variées, incluant des influences persanes, indiennes et centre-asiatiques.

La musique classique afghane est dérivée de la tradition indienne des ragas et donc assez proche en style, mais l’emphase est plutôt mise sur les variations rythmiques. L’instrument principal est le rubab, ancêtre du sarod indien mais le tambur afghan est également utilisé. Cette musique est essentiellement urbaine, avec une tradition importante à Kaboul: les musiciens sont souvent des descendants de ceux qui sont venus d’Inde à la cour de Kaboul vers les années 1860. Des chanteurs interprètent également des ghazals, poèmes chantés aux textes romantiques ou mystiques, proches du style pakistanais ou indien.

Mohammad Omar est un des joueurs de rubab les plus célèbres, aujourd’hui suivi par Mohammad Rahim Khushnawaz à Hérat ou Homayun Sakhi aux Etats-Unis.  A priori, je cherchais un clip d’Homayun Sakhi (3) mais je voulais qu’on voie bien l’instrument et que le morceau ne soit pas trop long. Je ne connais pas Gulab Khel mais son interprétation de cet instrumental au rubab est tout à fait intéressante.

L’air est connu apparemment, le voici interprété par Salma, en style bien plus “Bollywood pop”. Un avant-goût de l’article suivant…

Il existe bien d’autres disques importants mais je ne vais pas rallonger cet article !

P.S.: les liens discographiques renverront souvent vers amazon. Si vous achetez le disque via ce lien, je recevrai une minuscule commission et je pourrai acheter encore plus de disques pour en parler ici !

Author: Sunalee

Cocktails and gardens. And some sewing and reading.

4 thoughts on “Afghanistan (I)

  1. Sympathique ce morceau. Je préfère la deuxième version, cela dit.

    • Prépare-toi pour demain alors😉
      J’ai moi-même un faible pour certains styles de pop internationale, surtout celle des années 60-70. Même si je peux aussi apprécier des morceaux traditionnels.

  2. De mon côté, j’ai souvent une préférence pour les versions “traditionnelles”. Comme quoi, tout est histoire de goût ! Merci pour ces découvertes et celles à venir !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s