bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Techniques vocales: le chant de gorge (I)

4 Comments

C’est à nouveau l’abondance de disques sur le sujet qui me pousse à parler d’une technique vocale précise: le chant de gorge dans lequel se mélangent des sonorités plus aigües produites par la voix de tête tandis que la gorge émet des sons plus graves. Quand on parle de chant diphonique ou de chant des harmoniques, il s’agit de la même idée mais avec de petites nuances. Je ne m’étendrai pas plus ici, l’article de Wikipedia étant assez complet. Et pour les plus intéressés, il y a le passionnant livre de Theodore Levin, Where rivers and mountains sing: sound, music and nomadism in Tuva and beyond.

Ce type de chant est pratiqué dans différentes contrées du monde mais les disques proposés ici viennent de Touva et de Mongolie, régions qui ont particulièrement mis en avant cette technique, l’intégrant dans des productions traditionnelles mais aussi plus ouvertes sur le monde.  A Touva, on parle de khöömei, en Mongolie de xöömii et il existe plusieurs styles liés à la hauteur de la voix. Assez typique aussi sont les rythmes liés aux cavaliers que l’on imagine traversant la steppe sur leur cheval.

Tyva Kyzy, Igil unu – iyem unu: album autour de l’igil, cet instrument à deux cordes à tête de cheval typique de la région. Les interprètes féminines du groupe (Tyva Kyzy veut dire “filles de Tuva”), issues de différentes générations, chantent des traditionnels tout en leur donnant une nouvelle voix, y intégrant de temps en temps un chant de gorge (alors que celui-ci était traditionnellement chanté par les hommes uniquement) ou en créant de nouvelles paroles sur les airs ancestraux. Beaucoup de morceaux assez lents au charme assez brut. (The Tuva Trader) 6,5/10

Radik Tülüsh, Tyva: spirits of my land: disque solo de ce musicien de Tuva ayant fait partie de Yat-Kha entre 2000 et 2005, disque traditionnel de chant de gorge accompagné à l’igil ainsi qu’à d’autres instruments. Improvisations et chants issus de la tradition orale (celle de ses grands-parents qui l’ont fortement influencé dans son enfance) interprétés dans la nature, en accord avec celle-ci et avec les esprits de la terre, de la taiga, du vent et de l’eau. Il joue également du shoor, un genre de flûte utilisée en général par les chamanes ou de la guimbarde, interagissant avec les rythmes des criquets. Disque qui traduit bien les traditions, leur entrelacement avec la nature et les esprits. (Seven Star Records) 7,5/10


Chirgilchin, Pictures of Tuva & Kaldak-Khamar: deux très beaux disques de musiques et chant de gorge de Tuva, traditionnels mais allant parfois au-delà. (à écouter en partie sur Pure Nature Music) 8/10 & 7,5/10

Un deuxième billet présentera des artistes qui s’engagent dans de nouvelles voies.

4 thoughts on “Techniques vocales: le chant de gorge (I)

  1. Ca me dirait bien d’essayer après Hanggai!
    Essayer d’écouter, hein, pas de chanter…😀

  2. bonne écoute ! sinon de nouvelles suggestions dans l’article de demain (enfin juste une pour toi, tu en connais déjà deux)

  3. Pingback: Techniques vocales: le chant de gorge (I) | TRAN QUANG HAI

  4. Reblogged this on RADİK TYULYUSH and commented:
    Throat singing

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s