bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Japon (Sur la platine 2011 – III)

4 Comments

Trois disques du Japon, de différents styles:

Hiromitsu Agatsuma, Jukki: il y a quelques années, les frères Yoshida nous avaient surpris avec leur manière très rock, très énergique de jouer le tsugaru shamisen. Hiromitsu Agatsuma avait également sorti des disques du même genre, mais très vite, ces artistes se sont retrouvés à mélanger les musiques traditionnelles avec des synthés et des arrangements grandiloquents. C’est donc un grand plaisir de retrouver Agatsuma dans un disque de tsugaru shamisen solo. Pas toujours facile à écouter sur la longueur, assez lancinant, sonorités assez sèches mais en même temps très prenant. (EMI Japan, sur deezer – et non, ce n’est pas du new age !) 7/10

Umekichi, All about: avec cet album, la chanteuse Umekichi fête le dixième anniversaire de sa carrière professionnelle. Geisha des temps modernes, elle remet au goût du jour la musique populaire de la période Edo (1603-1867), la mélangeant aux musiques occidentales ou latines des années 40 et 50 (comme le Shamisen boogie woogie, plage 9). Traditionnels japonais se partagent la playlist avec des chansons françaises (C’est si bon, Comment te dire adieu) ou même allemandes. Accompagnée d’un orchestre (latin) jazz, elle joue le shamisen, variant les ambiances. Un album essentiellement joyeux, dansant, rétro à souhait ! (Omagatoki, extraits ici) 8/10

Yukari Onishi, Yatara kireina mangetsu: avec Yukari Onishi, nous quittons les musiques traditionnelles pour entrer dans le domaine de la pop, du kayokyoku, tout particulièrement celui des années 50. Elle interprète des chansons romantiques ou non d’une voix puissante et très “soul” (elle a fait partie d’une chorale gospel), accompagnée d’un grand orchestre, l’Arrow Jazz Orchestra, fondé en 1959 et qui avait accompagné la célèbre Misora Hibari. Un esprit rétro également, mais avec une touche japonaise tout à fait différente du disque précédent. (P-Vine Records, extraits ici) 7/10

Tous ces disques sont disponibles à l’achat en Europe via Far Side Music.

4 thoughts on “Japon (Sur la platine 2011 – III)

  1. Ah donc si je comprends bien pour les deux derniers disques proposés, ne pas s’attendre à des gémissements comme ceux d’Ike Reiko?😀

  2. Je suis d’autant plus curieux et impatient de recevoir notre exemplaire d’Umekichi!

    Et quand l’album de Yukari Onishi sera de passage par chez nous, je l’écouterai avec le plus gand plaisir!

    Dommage qu’ils soient si cher et qu’on ne puisse pas tous les acheter…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s