bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Nigeria | Afrique du Sud | Iran (Sur la platine – Septembre 2010 – I)

4 Comments

Au début de l’année, en commençant pleine d’enthousiasme le classement évolutif des disques de musique du monde, j’avais décidé de parler de différents styles de musiques, de différents pays, y compris de cd que je n’appréciais pas trop mais qui avaient une place dans le classement. Vu le peu de succès de cette entreprise (je remercie néanmoins les fidèles commentateurs), autant parler uniquement des disques qui me touchent ! Et si vous voulez absolument que je continue le classement, c’est le moment de crier haut et fort !

Les disques du moment:

The world ends: afro rock & psychedelia in 1970’s Nigeria: excellent disque d’après certains, moyen d’après d’autres (à cause du répertoire plus ou moins similaire déjà trop entendu sur tous les disques consacrés au Nigéria et sortis dernièrement), bref des avis partagés. Et le mien ? Je ne sais pas trop quoi en dire: une musique entraînante, typiquement africaine et en même temps très occidentale, un livret très complet comme toujours chez Soundway, mais pas d’étincelle. (Soundway, en écoute sur we7) 6,5/10

Shangaan electro. New wave dance music from South Africa: vous cherchez des musiques de danse à plus de 180 bpm, les musiciens Shangaan Sud-Africains l’ont fait ! Rythmes ancestraux très rapides, joués aux guitares, marimbas et synthés. C’est en même temps une musique rurale et urbaine, qu’on pourrait quelque part comparer aux Congotronics. Trop répétitif pour certains, ce disque est une des grandes claques de l’année pour moi, provoquant une montée d’énergie et un besoin de danser impossible à réprimer, similaire à des sensations que peuvent avoir les auditeurs de certaines musiques de tranc(s)e. Et avant qu’on ne me reproche de mettre en avant un disque qui n’a pas sa place en musique traditionnelle, je voudrais préciser qu’il s’agit bien ici de traditions, des traditions d’aujourd’hui. La critique de mmarsupilami.  (Honest Jons, en écoute sur we7) 9/10

Ali Reza Ghorbani, Les chants brûlés. Hommage à Rûmî: un disque de musique iranienne sur Accords Croisés ne peut être que bon. Ce label nous a habitué à des productions extrêmement bien réalisées, interprétées, que ce soit des rencontres ou des artistes “solo”. Ici aussi, le chant iranien aux nombreuses ornementations sur des poèmes du mystique persan Rûmî, soutenu par quelques cordes et percussions jouées par des musiciens de la nouvelle génération (tout comme Ghorbani d’ailleurs) nous emmène, nous fait voyager, nous émeut. Peut-être pas une note aussi élevée que le disque précédent: c’est un excellent disque qui peut plaire à un grand nombre de personnes mais je ressens moins d’effet de surprise. (Accords Croisés, quelques extraits sur musicme) 8/10

4 thoughts on “Nigeria | Afrique du Sud | Iran (Sur la platine – Septembre 2010 – I)

  1. Merci pour ce lien!
    Finalement, ce qui est intéressant à dire aussi (mais on en a déjà parlé ailleurs), c’est qu’il aura fallu attendre 2010 pour apprendre qu’au Nigéria, on faisait du rock dans les années 70 et que personne n’en a jamais rien su ici. C’était vrai aussi au Pérou ou dans d’autres contrées du monde. Aujourd’hui, Shangaan peut se faire écouter en temps réel. Mais c’est à nous de lui donner une place comme à d’autres. Histoire de ne pas entendre des rythmes africains que dans Vampire Weekend…😉

  2. Mais de rien ! Il aura juste fallu le temps…

    C’est vrai qu’aujourd’hui, on écoute l’électro Shangaan mais combien de formes actuelles ne sont pas diffusées par ici, juste parce que peu de labels occidentaux s’y intéressent. Je pense par exemple à la cumbia d’Argentine… Il y a moyen de l’écouter mais il faut chercher sur youtube ou sur des sites locaux.

    Et j’aimerais entendre aussi autre chose que des rythmes africains !

  3. je viens d’écouter sur youtube, c’est vrai que ça a l’air assez irresistible! Il y avait un titre kwaito excellent qui “tournait” l’année dernière (DJ Mujava – Township Funk) mais c’est encore autre chose là.

    Sinon pour la musique africaine contemporaine, il y a le label français Akwaaba qui est très bien même si je connais que vite fait ce qu’ils font.

    Et pour la cumbia argentine, tu penses à la nueva cumbia ou à la cumbia villera?

  4. Pingback: Afrique du Sud (V) – Shangaan electro | bruxelles | bangkok | brasilia

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s