bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Le gamelan indonésien: introduction

2 Comments

Gamelan Semara Ratih (photo du site de Bozar)

Plusieurs salles de concert belges (mais aussi hollandaises) organisent en septembre des concerts de gamelan indonésien. Des livres entiers ont été écrits sur le sujet, je me contenterai d’une courte présentation et d’une discographie. J’espère avoir l’occasion de détailler les différents styles dans le futur.

Qui dit Indonésie, dit gamelan, même si cette musique ne se retrouve que dans une petite partie du pays, sur les îles de Java, Bali et Lombok. Le gamelan est un style de musique mais aussi le nom donné à l’ensemble instrumental composé en général de nombreux xylophones, gongs métallique et tambours et, selon les régions, d’instruments à cordes et à vent. Les musiciens jouent chacun leurs notes, se partageant le jeu pour former ensemble une mélodie.

A Bali, les gamelans sont attachés aux temples et ont une fonction rituelle, liée à une forme d’hindouisme typiquement balinaise, même s’il y a des représentations pour le divertissement. Il existe de grands ensembles avec instruments en métal ou en bambou, aux sonorités rudes et bruyantes mais aussi des musiques pour un ou deux xylophones, très intimistes.

A Java, les gamelans appartenaient aux cours royales et la musique avait une fonction cérémonielle en affirmant l’autorité du roi. Ils accompagnaient rituels religieux, cérémonies officielles, mariages, poésie, danse ou théâtre d’ombres et de marionnettes. Aujourd’hui encore, ils ont toute leur importance dans la communauté même s’ils sont aussi devenus une attraction touristique. Métallophones et gongs sont rejoints par le luth rebab et la flûte suling, ainsi que par une partie chantée, rendant l’ensemble plus délicat qu’à Bali. A l’est de Java, les deux grands centres sont Surakarta au style raffiné et subtil et Yogyakarta au style plus fort. A Sunda, à l’ouest de Java, le style principal est le degung. L’ensemble est assez petit, juste quelques gongs et métallophones ainsi que la flûte suling, rendant des sonorités fort contemplatives et légères.

Discographie
Bali

Roots of gamelan: the first recordings, Bali 1928, N.Y. 1941, un disque historique, comprenant également les transcriptions de Colin McPhee, compositeur classique fortement intéressé par le sujet.
The Bali sessions, une belle introduction sur les musiques de Bali, concoctée par Mickey Hart
Anthologie des musiques de Bali, une série essentielle pour comprendre les styles différents
volume 1: traditions populaires
volume 2: gamelan virtuoses
volume 3: musiques rituelles
volume 4: traditions savantes
Jegog of Suar Agung, Negara, grand gamelan en bambou du village de Negara; ; Bali: les grands Gong Kebyar des années soixante, tradition du gamelan recréée au début du 20e siècle. Gamelan métallique très bruyant, sonore et virtuose.
Mandala Jati-Semarpegulingan Ensemble, Sweet and intoxicating gamelan, gamelan métallique de cour, plus doux que le Gong Kebyar

Java
Gamelan of Central Java: I. Classical gendings, premier volume d’une série comptant actuellement 13 volumes, montrant toutes les facettes du gamelan du centre de Java.
Java: palais royal de Yogyakarta, 1 –  Les danses de cour et
Java: palais royal de Yogyakarta, 2 – Musique instrumentale, deux facettes du gamelan princier de Yogykarta
Indonésie, Java centre. Gamelan de Solo, le jeu des sentiments, gamelan de cour de Surakarta
Java – pays Sunda: musique savante 2. L’art du gamelan degung, gamelan degung de Sunda

Concerts:
Semara Ratih, gamelan balinais, le 11 septembre 2010 au Zuiderpershuis, Anvers
Sunda, gamelan de Sunda, le 18 septembre 2010 au Zuiderpershuis, Anvers
Gamelan sunday, le 19 septembre 2010 à Bozar, Bruxelles (gamelan de Java et de Bali et oeuvres contemporaines pour gamelan inspirées par Steve Reich)

2 thoughts on “Le gamelan indonésien: introduction

  1. à Paris la cité de la musique a un gamelan, et propose des ateliers (adultes et enfants, de mémoire) pour s’y initier,

    je ne sais pas si d’autres institutions en ont aussi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s