bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques

Desert music (Sur la platine – Mai 2010 – II)

11 Comments

N’oublions pas les sorties récentes de deux albums de “blues du désert” (appellation un peu fourre-tout mais bien facile pour désigner des musiques du Sahara, souvent interprétées par des Touaregs). Deux albums sans fautes, dans la continuation du précédent pour Etran Finatawa, dans la lignée de Tinariwen pour Tamikrest.

Tamikrest, Adagh: belles guitares, bonne production, un peu répétitif à la longue mais tout comme en Mongolie, la musique prend souvent le rythme du cheval, les airs touaregs prennent celui du chameau ! Leur collaboration avec Dirtmusic est sur ma pile à écouter. Une critique des Inrocks, une de Mowno, l’album sur MusicMe. (Glitterhouse) 7,5/10

Etran Finatawa, Tarkat tajje / Let’s go: 3e album de ce groupe composé de Touaregs et de Peuls Woodabe. Guitares du désert ponctuées de percussions et chants polyphoniques, réflexion sur la condition de l’homme et sa place dans un monde en perpétuelle évolution. L’album sur MusicMe. (Riverboat) 7,5/10

11 thoughts on “Desert music (Sur la platine – Mai 2010 – II)

  1. Le bko de Desertmusic est vraiment bon !
    Tu peux l’écouter sans problème^^

  2. Je l’ai écouté une fois distraitement… je l’ai remis sur ma pile pour une écoute plus attentive !

  3. J’avais prévus de les écouter demain entre les midis. Je passe au rapport demain soir !

  4. Il n’y a que des extraits de 30 secondes. Je vais aller voir sur Deezer & Spotify.

  5. Bon, c’est OK pour Etran Finatawa sur Spotify. Par contre, j’ai dû trouver le Tamikrest d’une manière quelque peu détournée😉

  6. Je n’ai pas accès à Spotify en Belgique. Et je me rends bien compte que mes recherches ne sont pas encore au point pour ce qui est des extraits sonores… vu que j’ai le disque sous la main quand j’écris l’article. Je devrais faire une liste des possibilités et les explorer une à une mais ça prend du temps !

  7. 7 pour les deux. Très agréable, mais rien qui donne vraiment envie d’y retourner à plus de deux ou trois reprises😦

  8. C’est un problème récurrent, je trouve, dans les musiques du monde.

  9. Oui, et j’aurais tendance à dire que ça a tendance à se généraliser depuis quelques années. Peut-être est-ce lié à la profusion de références.

  10. Il est clair que pour le moment, c’est la grande mode, ce genre de disques, de blues du désert, et évidemment, difficile de faire beaucoup de variations.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s