bruxelles | bangkok | brasilia

de A à Z, le monde en musiques


Leave a comment

Canada (I) – Inuit

Deuxième plus grand pays au monde après la Russie, le Canada est bordé au sud par les États-Unis et par les Océans Atlantique, Arctique et Pacifique. Occupé pendant des millénaires par des peuples amérindiens, il voit l’arrivée des Européens en 1583. Ceux-ci fondent la colonie de Terre-Neuve. Britanniques et Français occupent le territoire et la province du Québec actuelle est toujours francophone. La densité de la population est très faible, une grande partie du territoire étant recouverte de forêts boréales, de toundra et de sols arides dans le Grand Nord. Les traditions musicales de ce grand pays sont riches et fort variées, et d’origines différentes.

Le Grand Nord est peuplé par les Inuit, un peuple amérindien qui s’est adapté aux rudes conditions du territoire qu’il occupe. L’instrument principal a toujours été le tambour, joué en solo ou en groupe. Le chant ou katajjaq est particulier: les sons viennent du fond de la gorge et sont gutturaux, incluant les bruits des inspirations et expirations. Il se fait par deux, en se tenant les bras et face à face. Voici deux exemples, l’un traditionnel et l’autre plus moderne, intégré dans un son actuel. La chanteuse Tanya Tagaq a  participé à un album de Björk et chanté avec le Kronos Quartet.

Alacie Tullaugaq & Lucy Amarualik Qimmirulapik

Tanya Tagaq – Burst


Leave a comment

Cameroun (II) – Francis Bebey

Je ne suis pas très inspirée pour le Cameroun alors qu’il y a de nombreux artistes et divers styles de musiques qui pourraient être montrés sur ces pages. Peut-être plus tard ? En tous cas, il y a une chanson de Francis Bebey que je ne pouvais pas laisser de côté, sur un fond musical plein d’expérimentations électroniques !

Francis Bebey – La condition masculine (1976)

Rendez-vous la semaine prochaine pour les musiques du Canada !


Leave a comment

Cameroun (I) – sixties afro-soul

Situé à l’ouest de l’Afrique centrale, le Cameroun est bordé par le Nigéria, le Tchad, la République Centrafricaine, le Gabon et la République du Congo et a un accès à la mer sur le Golfe de Guinée. Dans le passé, le pays a été une colonie allemande, puis, à l’issue de la Première Guerre Mondiale, il a été divisé entre domination française et britannique pour enfin accéder à l’indépendance en 1960. Comparé aux autres pays africains, le pays est relativement stable au point de vue politique. Différentes ethnies peuplent le territoire et divers styles de musiques existent, des plus traditionnels aux plus modernes. Celles-ci font partie intégrante de la vie quotidienne et des cérémonies et festivals. Mais pour ce premier billet, je vais me tourner vers une musique plus actuelle – enfin des années 1960 – avec un morceau des Kilts, enregistré pour promouvoir les cigarettes Bastos (trouvé via Radiodiffusion).

Les Kilts – Jerk Bastos


Leave a comment

Cambodge (V) – today’s pop sounds

Il existe bien évidemment de nombreux chanteurs pop locaux mais quelques groupes plus internationaux  ont sorti de très bons albums. Dengue Fever est composé d’Américains, dont l’ancien bassiste de Radar Bros et d’une chanteuse cambodgienne de Long Beach en Californie, Chhom Nimol. Leur premier album était essentiellement constitué de reprises de pop des sixties mais leur son a évolué vers des compositions propres, restant dans cet esprit de rock psychédélique khmer. Le Cambodian Space Project tourne autour de l’australien Julian Poulson et de la khmère Srey Thy. Leurs albums sont également inspirés du son des sixties. Enfin Krom est le projet de Christopher Minko, un Australien qui travaille depuis des années pour des ONG au Cambodge.

Dengue Fever – 1000 Tears of a Tarantula (Live Groupee Session)

Cambodian Space Project – Bang Bang – I’m afraid of love

Krom – Mango Madness, Monsoon Sadness (interprétée par Minko, mais d’autres chansons du groupe sont chantées par une cambodgienne):


2 Comments

Cambodge (IV) – 60’s pop

Les Khmers Rouges ont interdit la musique, à part les chants officiels patriotiques, et ont poursuivi les musiciens et chanteurs. Il y a un avant et un après, et surtout une certaine nostalgie du passé. Dans les années 1960 et au début des années 1970, c’était l’âge d’or pour la chanson pop. Des chanteurs comme Sinn Sisamouth et Ros Sereysothea interprétaient de la musique traditionnelle, de la pop occidentale, du rock’n’roll, du mambo, de la chanson française… Les disques ont été précieusement conservés par les Khmers et réapparaissent depuis quelques années. Pour trouver des versions non transformées (ajout de synthés et rythme accéléré), la chaîne youtube Cambodian Vintage Music est une excellente source. Un documentaire sur le sujet vient de sortir (je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir) : Don’t think I’ve forgotten.

Ros Serey Sothea – Chnam Oun Dapram Moy (the Best Version), un classique pour commencer !:

Sinn Sisamouth – Champa Battambang, une chanson romantique:

Sinn Sisamouth – Kale Oun Ram Monkeys, un twist:


Leave a comment

Cambodge (III) – ramvong

Le ramvong est une danse populaire, en cercle, et caractérisée par de gracieux mouvements de mains. De nombreux artistes ont interprétés des chansons sur ces rythmes et youtube déborde de clips.

Ramvong Huoy Meas – Im Song Soeum – Chhun Vann, ou trois artistes des années 1960 pour 25 minutes de ramvong:

Ramvong – Khmer ramvong karaoke (Srey Toch Chamnab), ou un exemple tiré d’un des nombreux dvd de karaoké, avec les mouvements de danse:

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 35 other followers